L’Agglo en visite à Pierre-Percée

Pierre-Percée

Le président de l’Agglomération David Valence poursuit sa rencontre avec le territoire. Jeudi 9 mars, il était accompagné de Roger Cronel, premier vice-président, Benoît Pierrat, vice-président en charge des affaires économiques, Patrick Lalevée, vice-président au tourisme, et Jacques Jallais, conseiller délégué aux relations avec les maires, pour la visite de Pierre-Percée, l’une des trois communes meurthe-et-mosellanes à avoir choisi de rallier l’intercommunalité de la Déodatie.

Pierre-Percée, 111 habitants (140 avec les résidences secondaires) : l’un des plus petits villages de l’agglo, mais aussi la 6e commune du territoire en termes de produit fiscal, car bénéficiant d’une cotisation foncière des entreprises importante grâce au barrage électrique. Cette CFE est désormais versée à l’Agglo.

Selon le maire Denis Guyon, le point noir de ce village niché au cœur des lacs, à quelques petites encâblures de Celles-sur-Plaine, c’est l’hébergement touristique. Six chambres dans le seul hôtel de la localité et une vingtaine de places en gîtes ou chambres d’hôte ne suffisent pas à répondre à la demande. Alors la commune a fait l’acquisition de l’ancienne colonie de la paroisse Jeanne-d’Arc de Lunéville. Débuté lundi 6 mars, un programme communal de travaux d’un montant de 2,3 millions d’euros prévoit la rénovation des bâtiments et une extension.

Au final, l’ensemble présentera une zone d’accueil, une salle de réunions/salle des fêtes, un point d’information touristique, un local pour les plongeurs, un atelier pour les services techniques municipaux, une salle d’exposition, mais aussi un hôtel 3* d’une capacité d’une cinquantaine de places, avec hammam, jacuzzi, espace de remise en forme… Un hôtel qui viendra en point d’appui des trois restaurants situés place de la Mairie, au pied des ruines du château, du bas-relief d’Antoine Sartorio classé Monument Historique, au-dessus des deux lacs et à quelques minutes du centre de la Ménelle, dédié à la Première Guerre mondiale.

C’est dire l’intérêt patrimonial que revêt ce village historiquement lié aux Vosges… département meurthe-et-mosellan sur lequel sont cependant construites la plupart des maisons !