11/05/2016 - Un programme quinquennal pour l’entretien des rivières

Suite aux travaux de restauration des cours d’eau réalisés depuis le début des années 2000, la Communauté de communes de Saint-Dié-des-Vosges a mis en œuvre un programme quinquennal 2015 – 2019 d’entretien. Celui-ci vise à pérenniser les interventions réalisées au bénéfice du maintien de qualité des rivières et financées par des fonds publics par l’Agence de l’Eau Rhin Meuse (50%), le Conseil Général des Vosges (30%) et l’intercommunalité (20%).
Pour 2015/2016, la Communauté de Communes a lancé sa première tranche de travaux du programme financé à 50% par l’Agence de l’Eau.

Première tranche
La première tranche de travaux d’entretien correspond à 1/5e de l’ensemble du linéaire du programme quinquennal soit environ 12 800 mètres : 3 300 m sur la Meurthe (Rudlin à Xéfosse) et 9 500 mètres sur la Petite Meurthe (sortie du Défilé de Straiture à sa confluence avec la Meurthe).
Les travaux, confiés à l’association d’insertion par l’économique « Les Chantiers du Neuné », ont débuté le 28 octobre 2015 après l’information de l’ensemble des propriétaires riverains, pour se terminer au 15 avril dernier dans le cadre d’une prolongation rendue nécessaire par les conditions climatiques de cet hiver (neige et montée des eaux notamment).
D’un coût initial de 19 892 € TTC, ils ont été complétés via un avenant au marché par 3 interventions techniques complémentaires pour un montant de 1 730 € TTC (débitage d’un arbre renversé par le vent, réalisation d’une protection végétale d’une berge érodée et plantation de boutures de saules pour reconstituer la ripisylve).
La réception des travaux a été réalisée le 11 mai et permis de dresser un premier bilan. Les Chantiers du Neuné ont totalement et très professionnellement répondu aux objectifs fixés. Le partenariat avec les organismes institutionnels et les responsables de terrain a pleinement joué en faveur de la réussite de cette opération, et on peut souligner la qualité des conseils et la disponibilité des partenaires, notamment de la part du technicien de l’Agence de l’Eau qui nous a suivi sur ce chantier, Philippe Russo.

Et maintenant ?
Dès le mois de juin, la Communauté de Communes de Saint-Dié-des-Vosges va lancer la seconde tranche de ce programme qui traitera de l’entretien de la Meurthe depuis la fin du tronçon 2015 à la limite de la commune d’Anould. Les prochaines tranches se feront dans le cadre de la future Communauté d’Agglomération qui prendra naissance au 1er janvier 2017.

La phase Restauration

En lien direct avec la valorisation des paysages car en constituant un élément essentiel et structurant, la restauration de nos cours d’eau en fait un thème d’intervention à part entière.

Dès 1992, les anciennes Communautés de Communes du territoire actuel ont réalisé les études nécessaires à un état des lieux des rivières et à la définition de programmes d’intervention qui visait à améliorer le libre écoulement de l’eau tout en favorisant une végétation de berges riches et équilibrées et en cherchant à limiter les impacts de l’érosion sur les rives et les ouvrages (ponts, barrages, etc.).

Dans ce cadre, plusieurs tronçons importants ont été restaurés entre 1999 et 2012 :

  • La Meurthe amont, de la limite entre le Valtin et Plainfaing jusqu’à la limite entre Saulcy-sur-Meurthe et Sainte-Marguerite.
  • L’Anoux, sur la totalité de son parcours
  • La Petite Meurthe, également sur l’ensemble de son linéaire
  • Le Mandresay, de l’amont du village de Mandray à sa confluence avec la Meurthe
  • Et la partie amont du Barançon sur la Commune de Plainfaing.

Ces interventions sont actuellement complétées par la restauration ou la suppression d’ouvrages faisant obstacle à la circulation de la faune piscicole sur le Taintroué (Commune de Saint-Dié-des-Vosges) et le démarrage d’un programme de restauration du Taintroué et du terrain à Taintrux et Saint-Léonard au sein d’un groupement de commande animé par la Communauté de Communes des Hauts-Champs.

Ces interventions, qui bénéficient des soutiens financiers importants de l’Agence de l’Eau Rhin Meuse et du Département des Vosges, consistent principalement en la protection des berges et des ouvrages, ainsi qu’une restructuration de la végétation des berges, dite « ripisylve »

Actuellement, il est envisagé de faire le point sur l’ensemble des cours d’eau du territoire, notamment en vue du rétablissement de la « continuité écologique » qui permettra une circulation plus aisée de la faune piscicole, et des sédiments qui constituent le lit des cours d’eau.

Entretien des rivières
Le Taintroué

La phase Entretien

L’investissement de fonds publics de la Communauté de Communes et des partenaires cités plus haut dans ces opérations de restauration de cours d’eau, n’a de sens que si celles-ci s’inscrivent dans la durée.

Ainsi, elles sont suivies de programmes d’entretien d’une durée de 5 ans et soutenus par l’Agence de l’Eau Rhin Meuse.

Les tronçons restaurés ou prévus de l’être, constituent le programme qui vient de démarrer sur la Meurthe amont et la Petite Meurthe.

Ce programme quinquennal se poursuivra jusqu’en 2019 et permettra le passage d’une entreprise spécialisée sur chaque tronçon au cours des 5 années en question.

La tranche 2015 qui représente ainsi environ 13 km de cours d’eau, est entretenue par l’association « Les chantiers du Neuné » qui allie une qualité de travail à une démarche d’insertion de personnes en recherche d’emploi.