Comment démarrer mon potager naturellement sur un terrain herbeux ?

C’ est une question que chaque jardinier débutant pose !

Plusieurs fois, il a déjà beaucoup appris sur les cultures.

Mais quand vient le temps de commencer, c’est un peu perdu et alors beaucoup de questions se posent :

  • Par où devrais-je commencer ?
  • Comment se débarrasser des herbes ?
  • Dois-je rendre la terre quand aujourd’hui on me conseille de ne pas le faire ?
  • Mais si je ne le retourne pas, comment planterai-je mes semis ?

Bref, ce sont de nombreuses questions auxquelles nous tenterons de répondre aujourd’hui en présentant plusieurs techniques possibles (liste non exhaustive).

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, je recommande de commencer par couper l’herbe au plus bas . Alors laissez-le commencer à casser avant de commencer les travaux.

Paillage

Le paillage vous permet de démarrer un potager naturellement L’ objectif est d’étouffer la végétationspontanée et ainsi empêcher son développement au printemps suivant.

Si possible à la fin de l’été ou au début de l’automne (lorsque le sol est encore relativement chaud), appliquer une couche épaisse (au moins 10 cm sur un sol léger — jusqu’à 5 cm sur un sol lourd) de paille, de vieux foin, d’herbe coupée, de BRF ou d’autres matières végétales.

Ensuite, il vous suffit de jeter le paillis le printemps suivant pour semer ou planter.

Attention : cette technique peut être problématique sur les sols lourds (risque d’asphyxie) ou lorsqu’elle est utilisée au mauvais moment (sol sec ou froid).

Travailler la terre

Cette solution peut être utilement considérée, surtout si le sol de notre futur jardin s’avère être particulièrement argileux ou pressé…

Dans les sols lourds , il travaille la terre à l’automne.

Dans les sols sableux , sans ou contenant très peu d’argile, il est préférable d’attendre que leprintemps pour commencer le travail du sol.

Si possible, travaillez avec un bâton ; cet outil désormais célèbre vous permet d’ aiguiser la terre sans la retourner . Avec la Grelinette, nous travaillons toujours à l’envers, en utilisant son poids pour pousser l’outil. Donc, nous actionnons simplement un petit mouvement de rotation pour desserrer la terre.

Travailler pour la première fois, sans trop pousser l’outil, simplement éradiquer les mauvaises herbes, puis les laisser sécher ou les enlever pour les mettre dans le compost (c’est mieux si le temps est pluvieux, sinon les mauvaises herbes pourraient recommencer).

Il travaille à nouveau inperpendiculaire sur le premier passage, mais cette fois poussant complètement ses dents. Ensuite, mettre le compost et l’incorporer avec un nouveau passage, qui devrait normalement permettre une lente suffisante du sol.

Pour une plus grande surface, bien que non compatible avec un jardin naturel, il pourrait êtrebesoin de travailler avec un producteur (de préférence avec un producteur plutôt qu’un outil rotatif, aussi pour éviter de tourner le sol) ou avec une machine rotative (mais vous pouvez alors multiplier les pointes de racines d’herbe indésirables).

Plusieurs étapes espacées dans le temps permettront de desserrer correctement le sol et de le débarrasser d’une grande partie de la végétation spontanée.

Une solution efficace : bâche !

Je vais maintenant vous parler d’une solution qui, tout en ne satisfaisant pas les plus écologistes d’entre vous, reste un lieu commun efficace.

Cette méthode consiste simplement à poser une bâche noire sur la texture que vous voulez cultiver. Battre les bords bien pour qu’il ne s’envole pas. Laissez la bâche jusqu’à ce que toutes les herbes disparaissent en dessous (cela prendra 2 à 6 mois selon la saison et les conditions météorologiques).

Le résultat est parfait pour démarrer de nouvelles cultures : une terre douce et chauffée sansherbes indésirables, grouillant de vie .

  • Vous voulez semer : étaler le compost puis desserrer le sol avec une grelinette ou une griffe.
  • Vous voulez planter : creusez votre trou d’ensemencement et incorporez du compost mature.

Puis paillis (cette fois avec des matériaux d’origine végétale).

La bâche peut ensuite être réutilisée pour une culture de melon, par exemple (un bon moyen d’obtenir cette culture) .délicate).

Construire une colline de cultures (lasagne).

Pour les plantations, les lasagnes peuvent être préparées au printemps, juste avant la plantation.

Pour les semis, je pense qu’il est préférable de préparer le monticule à l’automne précédent.

  • Placez les boîtes sur le sol, en les croisant les unes sur les autres.
  • Ensuite, couvrez-les avec des bouchons ;
  • Ensuite, complétez les copeaux de bois pendant la décomposition ;
  • Couvrir avec une fine couche de matériaux verts (herbes fraîchement coupées, orduresdu jardin, jeunes brindilles à feuilles caduques écrasées) ;
  • Apportez le compost pourri (tombant) ou mature (printemps).

Vous serez donc un monticule en croissance qui est particulièrement riche en nutriments.

Vous voulez démarrer un jardin naturel ?

Je peux vous aider à faire des choix adaptés à vos conditions de croissance…

Commencez dans le meilleur état en profitant de mon offre incluant Mon Potager au Naturel et 1 an de décodage.

Tag : faire un jardin potager sur une pelouse