Un budget supplémentaire pour l’attractivité et l’équité du territoire

Le budget primitif de la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges voté en mars dernier était forcément incomplet : il y manquait les comptes administratifs 2016 des six anciennes Communautés de Communes et donc les résultats à affecter aux budgets 2017.
Désormais confirmés conformes aux comptes de gestion de la trésorerie, les excédents du budget général – de 32 566 € pour le Val de Neuné à 1 471 016 € pour Saint-Dié-des-Vosges – ont été reportés sur l’exercice 2017 via le budget supplémentaire approuvé à l’unanimité des élus mardi 6 juin. Il fait mention de l’affectation de 3,673 M€ en fonctionnement et 3 M€ en investissement, pour un budget total de plus de 32 millions d’euros en fonctionnement et plus de 14 millions d’euros en investissement.
Les deux priorités qui s’étaient dégagées au mois de mars ont été confirmées : les efforts vont être portés sur l’attractivité économique et touristique ainsi que sur l’équité du territoire et le maintien d’un niveau de services publics de qualité. Des lignes de conduite « servies » par la décision de créer un fonds de concours d’une enveloppe totale de 450 000 € (lire ci-dessous), par le chantier de la grande médiathèque intercommunale (1,2 million d’euros), par la réalisation d’aires de covoiturage à Remomeix, Provenchères-et-Colroy et Saint-Dié-des-Vosges (280 000 euros).

Défendre la ruralité

La Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges regroupe 74 communes, très majoritairement rurales. Dès l’installation de cette intercommunalité, le Président David Valence a fait de la défense de cette ruralité une priorité. La proposition à l’élection de Roger Cronel, maire de La Houssière, au poste de premier vice-président, délégué à la cohésion territoriale, au développement rural et à l'accès aux services publics, a été un signe fort de David Valence de sa volonté de donner toute leur place aux villages.
Nouveau signal mardi soir, avec la décision adoptée à l’unanimité de créer un fonds de concours pour les communes rurales, des communes qui peuvent avoir des difficultés à réaliser des investissements nécessaires à la qualité de vie, à l’attractivité du territoire, au vivre ensemble des habitants et à la valorisation de leurs atouts. Ce fonds de concours, d’une enveloppe globale de 450 000 €, permettra de valoriser les initiatives communales, selon des critères qui ont été validés mardi soir, tout en soutenant l’économie locale. L’attribution de ce soutien financier fera l’objet de délibérations concordantes de la Communauté d’Agglomération et de la commune concernée.